Balt Cairn : Dimanche 19 Juin 2185

Bref ! Résumons la situation. On sait où ils ont emmené les Kiiknas. Rien ne dit qu’il s’agit là de leur centre névralgique ou de leur système solaire. Rien ne dit que c’est le même endroit où ils ont emmené les humains et les Puus. Et, surtout, rien ne dit que ce soit leur destination finale. Ils ont pu s’arrêter là pour une raison quelconque avant de repartir… Le courrier, ayant détecté une sortie de mode replié, s’est détaché et est rentré. Mais, si ça se trouve, il n’y a rien, là-bas… Enfin… C’est ce que je me dis pour me rassurer… Les autres, Namgou et les Kiiknas veulent aller voir ce qu’il y a… Moi, je ne suis pas un soldat. Juste un voyageur solitaire… Enfin… Solitaire… De moins en moins, au rythme où ça va !

Je voulais juste voir les étoiles d’un peu plus près. Juste gouter un peu à la voie lactée. Juste voir si nos amours perdues vont vraiment rejoindre le ciel.

Je me retrouve au milieu d’un space opéra façon Guerre des Etoiles ou Star Trek… J’aime pas trop la tournure que cette histoire est en train de prendre !

J’aurais peut-être dû rester sur CL1… ? Et pourtant, quand je regarde le ciel étoilé, seul dans le poste de pilotage, alors que tout le monde dort encore, je ne peux m’empêcher de ressentir cet appel que j’ai ressenti la première fois que, encore tout gamin, j’ai ouvert ma fenêtre un soir pour fermer tout seul, comme un grand, mes volets. Depuis ce soir, je n’ai plus jamais raté ce rendez-vous avec mes amies scintillantes, plongeant mon regard d’enfant dans ce que l’univers a de plus mystérieux. Aller voir… Là-bas… Tout là-bas… Voir s’il y a un autre enfant qui, lui aussi, lève les yeux au ciel dans ma direction.

Je suis resté trop longtemps sur la planète Kiik. Je ne suis pas un botaniste. Je ne suis pas un exobiologiste. Je ne suis pas un colon. Je suis juste un voyageur. Celui qui met un pied devant l’autre pour voir comment c’est ailleurs. Et puis va voir un peu plus loin. Toujours plus loin.

D’un côté, j’ai la trouille. D’un autre, des fourmis dans les pattes… De toute façon, je ne peux plus rester là. Plus rien ne me retient sur cette planète. Et je ne suis pas fait pour me poser quelque part. Je dois avancer. Alors dans cette direction ou dans une autre ? Quelle importance ? Rien ne dit que ce sera moins dangereux ailleurs…

par Damien Allemand

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s