Balt Cairn : Mardi 04 Octobre 2185

Il est incroyable ce que la vie est capable d’imaginer… Sous nos pieds, à plus de sept mille mètres de profondeur sous un épais océan, là où aucun rayon du soleil n’arrive, toute une civilisation s’est développée. Des immeubles, des véhicules, des statues et, se promenant dans les rues, toute une population d’individus aquatiques montrant la caractéristique de civilisation que je m’attendais à trouver : ils sont habillés ! Pour les décrire, je dirais qu’ils ressemblent, globalement, à de gros poissons, un peu plus gros que des thons. Cette forme hydrodynamique étant, sans surprise, la forme à attendre d’une créature sous-marine. Là où ils diffèrent grandement des poissons que nous connaissons sur Terre, c’est dans la moitié antérieure de leur anatomie, la partie postérieure étant une nageoire caudale, tout ce qu’il y a de plus classique, si ce n’est qu’ils l’habillent d’une palme leur permettant d’en amplifier les mouvements. En effet, au lieu d’une nageoire dorsale centrale et deux latérales, comme beaucoup de nos poissons, ils ont deux nageoires assez grandes de part et d’autre de leur dos qu’ils utilisent un peu comme deux petites ailes. Sur l’avant et sous leur corps, ils possèdent quatre tentacules d’assez grande taille. Quant à leur bouche, celle-ci est entourée d’une multitude de petits tentacules dont ils semblent faire un usage particulièrement habile.

Dans ces abimes où aucune lumière ne parvient, je me demande quels sens ils utilisent pour se repérer. Dans le doute, pour les observer, je n’ai, d’abord, utilisé que des moyens passifs : caméra infrarouge, écoute sonore… J’ai pu observer que ces fonds étaient relativement chauds, du fait d’une quantité importante de sources volcaniques. Globalement, la ville, construite sous forme de cercles concentriques autours des sources hydrothermales, comme nos villes sont construites autour des cours d’eau, à une température moyenne d’une vingtaine de degrés. L’eau chaude des sources, à environ quatre-cents degrés, est canalisée dans des systèmes de tuyauteries repartis le long des rues, alimentant des cultures et chauffant la cité. Dès qu’on s’éloigne de plus de quelques centaines de mètres de la ville la température chute rapidement à environ cinq degrés de moyenne.

Restant à distance, je n’ai fait que des mouvements très lents, observant en infrarouge et écoutant. Dans le brouhaha sonore de la ville, essentiellement dû à la propagation des ondes sonores dans l’eau de leurs machines, je pense que j’ai entendu ce qui devait être leurs voix. Ils doivent donc utiliser le son pour communiquer. Puis, il m’est venu une idée. Ces individus n’ayant jamais vu la lumière du soleil, ils ne possédaient probablement aucun sens pour la détecter. De plus, ne captant aucune onde dans le domaine du visible, j’ai supposé qu’ils ne les utilisaient même pas dans leur technologie comme nous utilisons les ondes hertziennes. Il m’a semblé donc relativement peu risqué de les éclairer pour mieux les observer. Leur envoyant d’abord un ou deux flashs, je pus constater qu’il n’y avait aucune réaction. J’ai donc pu parfaire mon observation en prenant de nombreuses photos au flash, tout en restant à une bonne altitude, les suspectant capables de percevoir les ondes dues à la propagation de mon drone. J’estime leur niveau d’avancement technologique à ce que pouvait avoir atteint l’humanité dans la deuxième moitié du XXe siècle, leur conquête de l’air correspondant à notre conquête de l’espace…

Achevant là mes observations afin de ne pas risquer de me faire repérer et, par là même d’engendrer des troubles dans leur civilisation, je remontais mon drone en espérant que cette extraordinaire civilisation ne se fasse pas repérer par les moissonneurs de vie après lesquels nous courons.

 

Nous partons maintenant vers le soleil pour se positionner et observer le prochain système. Nous nous rapprochons de plus en plus de nos ennemis. Il s’agit, maintenant, d’être extrêmement prudent et de bien regarder où nous mettons les pieds avant de programmer notre repli spatial…

par Damien Allemand

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s